Accueil 2020-07-14T11:01:20+00:00
Odile Cornuz

“Seule la réalité devenue langage est une réalité acquise.” Paul Nizon, Marcher à l’écriture

Cette phrase de Nizon percute ce besoin de poésie que je suis heureuse de partager avec celles et ceux qui souhaitent s’adonner aux pantoums. Entre le 18 mars et le 5 juin 2020, j’en ai écrit un par jour et l’ai publié, ainsi que tous ceux reçus, sur une page dédiée de ce site. Le rythme est moins régulier désormais, mais la proposition est toujours ouverte. Plus d’une centaine de poèmes ont saisi ainsi certains méandres du présent. Prenez le temps de les découvrir – également grâce à cette vidéo de présentation produite par la RTS – et, qui sait, d’y ajouter le vôtre…

PANTOUMS!

Pour des échos d’autres textes…

Ma ralentie (d’autre part) est toujours disponible en librairie: en voici quelques échos. En février 2019, ce livre obtient le Prix Auguste Bachelin, il en question sur RTN. Il fait aussi l’objet d’une rencontre au bord de la poésie, diffusée par Espace 2. En juin 2019, Eric Bonvin le découvre en marge des Journées littéraires de Soleure.

Sur viceversa littérature, Claudine Gaetzi propose une critique de Ma ralentie. Vous trouverez sur le site poesieromande.ch un entretien au sujet de Ma ralentie, mené par Emmanuelle Vollenweider. Vous pouvez également écouter l’émission Versus/Lire sur Espace 2, consacrée à Ma ralentie, en compagnie de Jean-Marie Félix et Jean-Luc Rieder.

Pour d’autres textes, voyez quelques monologues de Terminus traduits en anglais par Tess Lewis dans “Trafika Europe”, un beau numéro qui rassemble des traductions d’auteurs suisses de tous horizons, ici. Ou l’édition papier 2017 de Viceversa Littérature: vous y trouverez une nouvelle inédite de ma plume, intitulée “Au hasard”.